Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce que cache la baisse du Livret A

Le Livret A va baisser à partir du 1er juillet 2014 et va passer de 1,25% à 1%. Cette fois-ci, la Banque de France devrait être suivie dans sa proposition car l'Etat Français n'a plus le choix. En effet, le 5 juin 2014, la Banque Centrale Européenne a abaisser son taux directeur pour être à 0.15%.

Donc actuellement, le Livret A coûte de l'argent à l'Etat Français et il en coûte d'autant plus que l'inflation est prévue à fin juin à +0.5% depuis le début de l'année.

Mais ce que cache la baisse du Livret A c'est que réellement la consommation des ménages est en baisse, quoiqu'en disent les chiffres rassurants. La preuve en est avec l'augmentation systématique du chômage et le gros licenciement de Bouygues Telecom annoncé hier et les autres dont on ne parle pas me donne, hélas, raison.

Il faut pas raconter d'histoires, les ménages serrent les cordons de la bourse car ils sont soit au chômage, soit ils ont un travail et ils ont peur de le perdre et donc ils économisent quand ils sont pas plombé par une fiscalité, + 30 millions d'euros d'impôts depuis mai 2012 et +30 millions d'euros depuis 2007.

Mais la baisse du Livret A qui aura lieu au 1er juillet 2014 est la conséquence de la nouvelle baisse du taux directeur de la Banque Centrale Européenne qui a fixé le taux à 0.15%.

Ce taux historiquement bas lui aussi trahit le fait que l'Europe est bien en crise et dans une crise profonde de confiance, de décroissance et de chômage endémique avec près de 26 millions de chômeurs au sein de l'Union Européenne selon Eurostat.

Cette baisse du Livret A va encore sanctionner les petits épargnants, les plus modestes. Si on fait un calcul d'un livret A ayant 1000 euros au 1er janvier 2014 et bien au 31 décembre 2014, ce compte aura gagné 11.25 euros. A ce rythme, mieux vaut miser sur des produits financiers type OPCVM et ETF (OPCVM Indiciels) qui seront plus rentables même pour des revenus modestes. Bien entendu, il faut ouvrir un compte titre et souscrire. Bien entendu, il y a des frais, mais, en comparant bien, le consommateur est gagnant. Enfin, sur un compte titre, le titulaire peut récupérer à tout moment ses capitaux à condition de faire le bon placement aussi.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0