Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Union Européenne se fragilise de jour en jour entre la gestion des migrants, le terrorisme, les populations qui sont las de l'austérité généralisé, du chômage, de la montée des taxes et des impôts sans compter le risque d'éclatement de l'Union Européenne avec le référendum sur la sortie de l'Union Européenne du Royaume-Uni.

Tous ces ingrédients sont nocifs pour l'économie et cela s'en ressent jusque dans l'inflation qui devient de la déflation avec un recul des prix à la consommation de -.0.1% en Mars.

Par ailleurs, le secteur manufacturier de la zone euro a clos le premier trimestre sur une note légèrement meilleure à 51.6 en mars contre 51.2 en février et ce en dépit des baisses de prix les plus marquées depuis la fin 2009, auprès des directeurs d'achats.

Personne n'est dupe, nous même en tant que consommateur voyons bien tous les jours les sollicitations commerciales nous incitant à dépenser notre revenu. Le petit problème, c'est que nos revenus s'amoindrissent de mois en mois par l'augmentation et la création de nouvelles taxes, de nouvelles contraintes. Alors la BCE pourra continuer à faire tourner sa planche à billet pour soutenir les marchés financiers, mais l'argent quasi offert de la BCE aux institutions financières, le consommateur moyen n'en voit pas la couleur, donc, pas de consommation ou réduction de la consommation et épargne plus car peur du chômage.

Pour sortir de cette spirale, il faudrait que les dirigeants politiques en Europe soient plus pragmatiques en obligeant les institutions financières à prêter cette argent quasi gratuit aux consommateurs que nous sommes.

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :