Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Brexit ou les deux visages du Royaume-Uni

Le psychodrame Européen a commencé jeudi matin après l'annonce du résultat sur le référendum concernant le maintien ou pas du Royaume-Uni au sein de l'Union Européenne.

Les Britanniques ont voté à 51.49% sur les 72% de participants pour sortir de l'Union Européenne.

Si ce choix, que nous soyons d'accord ou pas, a engendré des réactions passionnelles, pour l'heure, rien n'est acté car le processus pour sortir de l'Union Européenne sera long.

En effet, le premier acte se passe avec le 1er Ministre Britannique qui doit envoyer une lettre à Bruxelles pour signifier l'intention du Royaume-Uni à sortir de l'Union Européenne. A partir de cet instant, il faut que les instances Européennes et le Royaume-Uni conviennent d'un calendrier pour discuter des modalités de ce départ et d'aborder de nouveaux traités économiques, financiers et commerciaux entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne.

Il se passera beaucoup de temps avant que le Royaume-Uni sorte de l'Union Européenne.

En attendant, ce qui est aberrant, c'est de voir les places financières dévissées autant que cela alors que rien n'est fait. Certes, les marchés n'aiment pas l'incertitude, mais l'incertitude sur les économies mondiales existent depuis toujours et notamment depuis la crise financière de 2008.

Si les Britanniques ont voté en majorité pour quitter l'Union Européenne, c'est parce que la misère à augmenté grandement depuis la crise financière de 2008 et que les inégalités se creusent de plus en plus exaspérant ainsi la population sans compter la question migratoire ou les Britanniques ont le sentiment que du "dumping social" est pratiqué afin de faire baisser les salaires des locaux.

Ainsi, depuis la crise de 2008, les écarts entre les riches et les pauvres se sont creusés depuis la . Aujourd'hui ce sont 1% des Britanniques qui possèdent autant que les 55% les plus pauvres.

Les plus riches ont doublé leur fortune depuis 2009 et possèdent 547 milliards de livres (656 milliards d'euros) contre 258 milliards (309 milliards euros) il y a six ans.

La misère s'invite pour des milliers de sujets de Sa Majesté car selon l'UNICEF, près d'un quart des enfants vivrait en-dessous du seuil de pauvreté.

Le nombre de Britanniques ayant recours aux banques alimentaires ("food banks") au moins trois fois par semaine a dépassé le million pour la première fois en 2014-2015.

Par région, les inégalités sont visibles. En effet, au sud du pays, la richesse des ménages est deux fois plus élevée que dans le Nord. L'espérance de vie dans cette région est inférieure de trois ans par rapport au Sud de l'île.

Toutes ces données émanent de l'OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES BRITANNIQUES,

Le Royaume-Uni souvent présenté comme un exemple par de nombreux responsables politiques français, n'est pas exempt de problèmes économiques et sociaux. Certes les médias en France annonce souvent un chômage à 5.4% mais ce chiffre est trompeur car même si le chômage a baissé en 2014, ceci ne prend pas en compte la précarité de l'emploi avec la mise en place du contrat zéro heure.

En quoi consiste le contrat zéro heure? En fait, le contrat zéro heures a été crée afin de permettre à l'employé de travailler sans minimum d'heures déclarés. . L'utilisation de ce genre de contrat a certes permis de baisser les chiffres du chômage, mais pas la précarité de l'emploi.

Destinés au départ aux étudiants et aux travailleurs saisonniers, ces contrats sont aujourd'hui au nombre de 1,8 million, soit quatre fois de plus qu'à l'arrivée du conservateur David Cameron en 2010

Tag(s) : #Royaume-Uni

Partager cet article

Repost 0