Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La croissance Chinoise se stabilise au T2 2016

La croissance du PIB Chinois a progressé en un an à +6.7% sur la période d'avril à juin 2016.

Si ceci constitue une bonne nouvelle, l'activité économique reste très dépendante des dépenses publiques. En effet, ces dernières ont augmenté de 9% en juin, porté par une hausse inattendue des crédits bancaires, qui ont atteint 1.380 milliards de yuans.

Si l'industrie en a automatiquement profité cela a permis d'atténuer quelque peu la pression déflationniste sur les prix à la production de ces derniers mois.

La consommation des ménages et de l'Etat soutiennent la croissance

En effet, la croissance du T2 2016 a été soutenue grâce à deux éléments :

1. les ventes au détail qui progressent de 10,6 % sur un an en juin et 10 % en mai.

2. la consommation publique qui grimpent de 19,9 % sur un an en juin et de 17,6 % en mai.

Ce soutien public aux dépenses d'infrastructure, notamment, a permis de soutenir la croissance du secteur secondaire qui progresse de 6,3 % sur un an contre 5,8 % au T1 2016.

En revanche, l'inquiétude demeure sur le secteur privé qui se trouve en difficulté. L'investissement dans les secteurs de l'acier et de la métallurgie continue de se contracter, signe de la poursuite des surcapacités de production. L'ensemble de l'investissement privé est, d'ailleurs, stagnant sur le mois de juin en rythme annuel, contre une progression de 10 % à la fin de 2015, malgré le soutien de la Banque populaire de Chine qui a encouragé les prêts à l'économie.

Dépendance de l'économie Chinoise à la dépense publique

La croissance chinoise est devenue très dépendante de la relance publique et aucun analyste spécialisé ne peut prédire quand le secteur privé pourra devenir ou redevenir le moteur principal de l'économie Chinoise. L'Etat Chinois, au travers de sa politique de relance interne vise à l'assainissement des zones de surcapacité.

Une économie moins consommatrice d'importations

L'économie Chinoise se réoriente vers la demande intérieure rendant ainsi la croissance Chinoise moins profitable pour le commerce international et la croissance mondiale. Les exportations Chinoises ont reculé de 4.8% en juin 2016 par rapport à l'an dernier et les importations ont reculé de 8.4% sur la même période. L'économie chinoise est moins consommatrice d'importations, notamment en matières premières, mais aussi en équipements de production.

La Chine fait face aux croissances faibles, aux problèmes économiques et sociaux de ces partenaires principaux que comptent l'Europe et les Etats-Unis.

Tag(s) : #Chine

Partager cet article

Repost 0