Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tourisme en berne à Paris, les chiffres sont mauvais

La France et notamment Paris ont été touchées par plusieurs évènements qui ont eu raison d'une baisse de la fréquentation touristique.

Entre la vague d'attentat qui a sévit depuis fin 2014 et jusqu'à présent, un climat économique et social désastreux, la France et Paris en particulier sont devenues des destinations moins attractives voires mêmes sont devenues des destinations à risques. Un exemple, des entreprises Japonaises apprenant que leur employés veulent venir en France, refusent de les assurer.

Et à ce titre justement, les touristes Japonais qui sont souvent une clientèle fortunée ont déserté Paris avec une fréquentation en baisse de 56% depuis le début de l'année 2016.

La clientèle fortunée fuit Paris car les palaces Parisiens ont enregistré un taux d'occupation de 32% en juillet 2016 contre 77% en 2015.

De façon globale, le tourisme en Ile de France a chuté de 12% par rapport à l'an dernier selon le Comité Régional du Tourisme d'Ile de France. Cependant sur le terrain, les chiffres sont plus inquiétants et reflètent peut-être plus la réalité, car certains magasins qui bordent la rue de Rivoli ont constaté un chiffre d'affaires en baisse entre 30 et 50% par rapport à 2015.

Paris est plus boudé par les visiteurs en raison comme je vous le disais plus haut des attentats à répétitions, du climat économique et social, des prix trop élevés par rapport aux services, de la saleté des rues notamment de plus en plus de rats envahissent les rues de la capitale générant ainsi une situation sanitaire précaire.

En revanche, le reste de la France a connu seulement une baisse de 10% de fréquentation en moins par rapport au 1er semestre 2015 mais l'érosion va s'accélerer en août et septembre où il est annoncé 20% de vols en moins vers la France.

Cet érosion du tourisme risque de peser lourdement sur les rentrées fiscales de l'Etat Français car l'industrie du tourisme en France est la première du pays générant 158,3 milliards d’euros en 2014, soit 7,4 % du PIB national selon le CENTRE ECONOMIE ET FINANCES(http://www.economie.gouv.fr/cedef/statistiques-officielles-tourisme).

Les autorités ont grand intérêt à agir car il y aura une baisse de revenus, du chômage en plus. Dans un contexte économique et social difficile, les bonnes questions et les bons choix sont à prendre maintenant.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :