Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La publication des chiffres du chômage au titre du mois d'août en France ne prenant en compte que la catégorie A, l'augmentation du nombre de personnes ayant perdu leur emploi est de 52 400 (Métropole +DOM-TOM)

Ce qui fait que le nombre de chômeurs en Catégorie A, c'est à dire n'ayant exercé aucune activité s'élève à 3 556 800 chômeurs. Depuis 2012, la France compte 1 million de chômeurs en plus en catégorie A. Si on intègre toutes les catégories, la France atteint plus de 6.6 millions de chômeurs.

Dans le détail, toutes les catégories ressortent à la hausse: +2,3% sur un mois d'inscrits de moins de 25 ans ; +1,3% des 25-49 ans ; et +1,2% des plus de 50 ans. Pis, après 5 mois inédits (de mars à juillet) de baisse du nombre de chômeurs de longue durée, c'est-à-dire inscrits depuis plus d'un an, cet indicateur qui n'avait jamais connu de reflux depuis 2008 est reparti à la hausse en août, de 10.900.

Certes, le gouvernement impute ce mauvais chiffre du mois d'aôut en raison des attentats en pleine saison touristique, mais ce n'est pas que ça.

La France souffre d'un chômage endémique et ce quelque soit les majorités politiques se succédant. En fait, à chaque changement de majorité, chacun se refile le dossier brûlant en prenant des solutions qui font office de rustines mais qui ne résoud en rien les problèmes de fonds du chômage en France.

Le manque de courage politique, le fait parfois aussi que les politiques sont confrontés aussi au conservatisme de la société Française font que les changements nécessaires ne se font pas.

Il est clair que depuis 2012, les taxations diverses ont explosées ce qui déjà était le cas sous la précédente mandature. Les ménages comme les entreprises sont soumises à rude épreuve financière et cela est mauvais pour les affaires.

La courbe du chômage ne s'inverse pas, elle continue de progresser pour passer de 9.4% à 10.5%.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0