Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gouvernement Français cherche de l'argent frais d'autant plus que la Cour des Comptes a épinglé l'ancien gouvernement d'avoir établi un budget erroné avec une surestimation de 9 milliards d'euros.

Cette nouvelle n'est pas la seule qui fait que le gouvernement actuel va s'engager dans la voie de la privatisation ou de cessions de ses parts dans un certain nombre d'entreprises.

La cession devrait rapporter environ 10 milliards d'euros.

Parmi les dossiers qui sont sur la table du Ministère de l'Economie, nous retrouvons les entreprises suivantes susceptible de voir la part de l'Etat Français diminuer :

- Aéroport de Paris ou l'Etat détient un peu plus de 50% et Vinci serait intéressé de racheter en partie les parts de l'Etat Français. Pour le moment Bercy hésite car la pépite côte 140 euros et a pris 40% depuis janvier 2017.

- Renault ou un désengagement de l'Etat serait plus important, sachant que sa participation s'élève à 19.74% actuellement.

- Engie mais la piste semble peut crédible car le cours de l'action est au plus bas avec une valeur divisée par 10 en 10 ans.

- La Française des Jeux qui est une affaire rentable pour tout repreneur puisque la Française des Jeux c'est 28 millions de joueurs qui ont rapporté 14.3 milliards d'euros en 2016 avec un bénéfice net en hausse de 10,7% sur un an à 176 millions d'euros.

L'entreprise dirigée par Stéphane Pallez a ainsi apporté 3,12 milliards d'euros aux finances publiques l'an dernier, via les "prélèvements sur les mises". En parallèle, 133 millions d'euros de dividendes ont été reversés à l'Etat, soit la totalité du bénéfice net qui revenait à l'entreprise.

Sans compter la concession de la plus grande plage de France, la Baule, accordé à Veolia et qui fait que certains commerçants installés sur la plage verront leur redevance revue probablement à la hausse dans ces prochaines années.

 

Le mois de Septembre promet d'être intéressant car il est probable que des décisions seront prises, le gouvernement veut rentrer dans les clous des 3% de déficit public selon les critères fixée par l'Union Européenne.

 

 

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0