Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6837816953_71b072db84.jpgLe Président de la Fed, M. Bernanke, a rassuré les marchés financiers en annonçant la poursuite du soutien financier de la Fed dans l'économie Américaine ou plutôt devrions-nous dire, dans la finance US.

 En effet, la Fed injecte 85 milliards de dollars par mois dans les circuits financiers afin de permettre la création de nouvelles liquidités par le biais des marchés. Pour se faire, la Fed rachète du bon du trésor et des titres hypothécaires afin de stimuler au mieux le marché financier US.

 

Cette création monétaire conditionne de manière déterminante l'allocation d'actifs planétaire des grands investisseurs, des fonds de pension, mais aussi des banques centrales sur le plan mondial. D'ou la panique du mois d'août sur les marchés avec l'effondrement de certaines devises de pays émergents comme l'Inde, le Brésil et la Turquie.

 

Cependant, cette injection de monnaie qui dure depuis 5 ans, va bientôt prendre fin, selon ce que laisse entendre M. Bernanke. La Réserve fédérale souhaite désormais diminuer ces achats car ils alourdissent considérablement son bilan. Le sous-entendu fut suffisamment équivoque.

 

Pour le moment, les taux d'intérêts restent inchangés et sont compris dans une fourchette entre 0 et 0.25%.

 

Par ailleurs, la Fed a abaissé sa prévision de croissance pour 2013 et 2014 tout en améliorant légèrement ses prévisions de chômage. Le produit intérieur brut du pays (PIB) devrait progresser de 2,0% à 2,3% en 2013, soit 0,3 point de moins que prévu en juin, et de 2,9% à 3,1% en 2014 (-0,1 à -0,4 point par rapport à juin). Enfin concernant l'inflation, la Fed prévoit une inflation qui tournerait aux alentours de 2% pour 2013.

 

Face à la déclaration de M. Bernanke, Wall Street a clôturé en hausse de 0.95% à 15676.94 points à la clôture.

 

Allons-nous vers un rallye haussier de fin d'année? Il est trop tôt pour le dire mais certains indicateurs sont apparemment au verts y compris en Europe. Cependant entre les marchés financiers et l'économie réelle, il y a un gouffre car le chômage et la misère se voit de plus en plus dans les rues d'Europe et d'Amérique du Nord.

 

Tag(s) : #Etats-Unis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :