Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FranceTout va bien, la reprise est là dixit le Ministre de l'Economie et des Finances. Et bien pas de chance. Le bilan des faillites en France depuis début octobre est assez édifiant et encore, nous ne comptons pas les très petites entreprises et autres petites et moyennes entreprises que les médias n'ont pas pu comptabilisés.

 

Toujours est-il que le bilan est lourd, très lourd et les chiffres du chômage qui ne sont plus fiables ne vont pas nous aider à savoir combien sont exactement le nombre d'allocataires au retour à l'emploi.

 

Toujours est-il qu'Alcatel licencie 900 personnes, en Bretagne, c'est la société d'abattoir de viande porcine qui ferme et licencie 850 personnes, l'imprimerie VG GOOSENS va mettre à la porte 127 salariés dans une région déjà bien sinistrée par le chômage, le groupe Allemand Thyssenkrupp va supprimer 200 postes en France, Air Liquide va supprimer 94 emplois, Natixis qui supprime 700 emplois et enfin Fagor, le fabricant d'électroménager Espagnol qui va supprimer 2 000 emplois en France suite à la mise en faillite de l'entreprise.

 

La situation sur l'emploi est désastreuse, le nombre d'entreprises ayant fait faillite en 2013 en France est de 45 000. Ceci est dû au fait que les Français qui sont de plus en plus précarisés et de plus en plus écrasés par la fiscalité depuis l'avènement de M. Hollande, ne consomment plus et ça c'est grave et symptômatique d'un pays qui est en dérive et en faillite.

 

Pour preuve, les entreprises tournées vers les particuliers sont les plus affectées avec un taux de défaillance de +29.9% dans le Nord Pas de Calais alors que sur le plan national le taux de faillite est de 20%.

 

Ce sont les entreprises de moins de dix salariés qui sont touchés et représentent 90% des défaillances, puis viennent les PME.

 

Pour sortir du bourbier dans lequel la France est tombée, il faut que ses politiques réagissent en baissant les charges sur les entreprises, réduisent la fiscalité, réduisent le train de vie de l'Etat et des élus qui sont devenus pour certains de vrais aparatchikis.

 

Si rien n'est fait,la situation économique et sociale qui dérape en France risque de se transformer en une implosion du système et ce genre de réaction n'est jamais souhaitable.

 

(pour les données, merci de se reporter sur le site du cabinet d'études Altares http://www.altares.fr/index.php/publications/etudes-altares/defaillances-dentreprises

 

 

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :