Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo pole emploiLe chiffre du chômage en France pour le mois d'octobre 2013, indique que le chômage recule de 0.6% soit 20 500 demandeurs d'emplois en moins et ainsi établir que 3 375 200 personnes sont à la recherche d'un emploi.

Seulement voilà, sur ces 3 375 200 personnes sans emplois, il s'agit des chômeurs de catégorie A, c'est à dire des personnes qui sont depuis moins d'un an au chômage et malgré cela cette catégorie A voit son nombre de chômeurs augmenter de 6% en un an.

Or, et, pour être plus précis, les chômeurs depuis plus d'un an, exerçant même partiellement une activité, et qui constituent les catégories B et C, ces catégories augmentent respectivement de 3.7% et 4%.

Au final, il n'y a pas de baisse mais une hausse de 0.8% du nombre de chômeurs total, soit 39 600 inscrits supplémentaires.

 

Contrairement à ce qu'avait dit le Président de la République au sujet de l'inversion de la courbe du chômage en fin d'année, en fait, son objectif n'est pas atteint comme l'atteste le documents officiel de la DARES joint à mon article :

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-JUN812.pdf

Enfin penser que le chômage va s'inverser en France est une chimère que seuls des naïfs peuvent avaler, puisque même l'OCDE ne prévoit pas une inversion du chômage en France avant 2015.

http://www.oecd.org/fr/eco/perspectives/franceprojectionseconomiques.htm

La mauvaise nouvelle, c'est que + 54 000 emplois dans le secteur privé sont menaçés en France plus 40 000 emplois qui sont concernés dans le secteur associatif en raison de la baisse des budgets des collectivités locales qui sont fortements endettés et dont les collectes d'impôts sont de plus en plus difficiles avec une montée inexorable du chômage qui n'est plus seulement conjoncturel mais structurel.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :