Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FranceDevenir propriétaire est devenu un luxe en France. En effet, selon une étude réalisée par Empruntis.com, acquérir un bien immobilier coûte en moyenne 220 387 euros sur l'année 2013. A titre de comparaison, sur 2012, la moyenne était à 10 000 euros de moins.

 

La même étude révèle que le revenu net moyen par foyer qui achète un bien immobilier, est de 4500 euros en 2013, soit 800 euros de plus qu'il y a dix ans. Or selon l'INSEE, seul 20% des ménages perçoivent un revenu net de 4467 euros.

 

Autre fait marquant, l'acquéreur est âgé en moyenne de 37 ans soit  trois ans de plus qu'il y a 9 ans.

 

Enfin, il y a le montant de l'apport qui est de 51 978 euros en moyenne et le remboursement du prêt s'élève à 19.5 ans en 2013 contre 20 ans en 2012.

 

Pour conclure, seul 20% des Français répondaient aux conditions bancaires en 2013.

 

Bien entendu, dans cette étude, celle-ci prend en compte une moyenne nationale.

 

Cependant quand l'étude se penche sur le cas de l'Ile de France et notamment sur Paris, il en ressort que le montant d'un bien à Paris peut atteindre en moyenne 463 322 euros (160.658 euros d'apport et 302.664 euros d'emprunt), soit 56 m2 intramuros.

 

L'étude précise que pour financer un tel projet à un taux de 3,40% sur 20 ans hors assurance, il faudra rembourser 1.740 euros si vous disposez de l'apport, soit des revenus nets nécessaires de 5.220 euros (pour répondre au critère de 33% d'endettement) et si vous ne disposez pas de l'apport, une mensualité de 2.663 euros, soit des revenus nets de 7.989 euros", a calculé Empruntis, qui note donc sans surprise que l'acheteur parisien est de plus en plus riche.

 

Cette étude a le mérite de démontrer les disparités existantes entre Paris et sa région et le reste de la France.

 

Le paradoxe est de voir l'immobilier qui continue de progresser alors même que la France est en crise avec un chômage endémique et avec une désindustrialisation de plus en plus marquée.

 

Le marché immobilier en France va profiter aux actifs qui n'ont pas de soucis financiers, les jeunes ménages sans apports sont clairement pénalisés pour emprunter et ils le sont d'autant plus que le prêt à taux zéro a disparu.

 

Au Royaume-Uni, le gouvernement Britannique a mis en place une aide pour soutenir le marché immobilier et pouvoir aider les primo-accédant en prêtant jusqu'à 20% du prix du bien à taux zéro, C'est une dès mesures phares du gouvernement de M. Cameron, qui s'appelle Help to Buy.

 

 

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0