Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CHYPRE.gifLa nouvelle est tombée ce matin, le 18 mars 2013. L'ile d'Aphrodite s'est réveillée avec la gueule de bois. La raison est cette annonce faite par le gouvernement Chypriote de taxer les dépôts d'argent sur le compte courant de tous les épargnants et investisseurs.

 

Ainsi, les épargnants ayant entre 0 et 100 000 euros devront payer une taxe de 6.75% sur tous les dépôts bancaires et 9.9% au-delà de 100 000 euros.

 

Le gouvernement Chypriote, lourdement endetté,et, faisant face à un secteur bancaire a priori sinistré doit se plier aux exigences de l'Union Européenne qui lui donnera 10 milliards d'euros en échange de cette taxation systématique sur les dépôts bancaires.

 

 

Les décideurs Européens de Bruxelles ont commis une erreur en démontrant que le système bancaire européen est défaillant et surtout qu'il n'y a plus d'argent nul part. Alors, on s'empresse de monter des taxes sans réfléchir aux conséquences que cela a eu sur les marchés financiers aujourd'hui qui ont, globalement tous, été en recul.

 

Beaucoup pense que si cette mesure de taxe est mise en place à Chypre, elle le sera dans les autres pays Européens fragilisés par la crise comme l'Espagne et le Portugal et dans une moindre mesure l'Italie et la France.

 

Mais derrière cette taxation il y a aussi une volonté de briser le paradis fiscal qu'est Chypre. Nombre d'investisseurs étrangers ont des comptes à Chypre dont notamment des ressortissants Russes qui possèdent 40% des dépôts à Chypre soit environ 20 milliards d'euros selon une estimation de Moody's. Si la mesure de taxation des dépôts rentre en application, les épargnants Russes se verront spoiler entre 2 et 3 milliards d'euros.

 

A ce sujet, la Russie a réagi, notamment par l'intermédiaire du Président, M. Vladimir Poutine qui parle de mesure dangereuse et non professionnelle. M. Dmitri Medvedev, Premier Ministre de la Russie, a ajouté que cette mesure s'apparentait à une confiscation de fonds étrangers. La bourse de Moscou perdait 2% aujourd'hui.

 

Cependant, la Russie réclame également plus de coopération fiscale auprès de Chypre car celle-ci est devenue la plaque tournante de fonds off-shores de sociétés Russes et l'Etat fédéral souhaiterait aussi que cet argent revienne au pays.

 

Néanmoins, si les épargnants Russes retirent leurs fonds de Chypre, soit environ 20 milliards d'euros, le pays risque de s'enfoncer dans une crise financière encore plus profonde.

 

Alors que faut-il faire? L'Union Européenne est devenue ingérable avec des pays ayant trop de différences de développement économique et social.

Les pays du Sud de l'Europe ne sont plus compétitifs avec l'Euro car leurs partenaires ou voisins locaux se défendent tout aussi bien avec des monnaies moins évaluées. Pour rester dans la zone euro, ces pays se sont sur-endettés sans pouvoir pour autant rattraper totalement leur retard sur les pays d'Europe du Nord.

Pire, ils ont finit par perdre leurs fondamentaux économiques en se focalisant sur le modèle économique du Nord de l'Europe.

La crise financière qui a commencé, selon moi, en août 2007, date à laquelle les bourses ont commencé à glisser, a fait son oeuvre en balayant des pays sur-endettés.

Il est clair  que des pays comme Chypre ou la Grèce, l'Espagne et le Portugal, devraient clairement sortir de l'euro avant que cela ne finisse définitivement mal économiquement et socialement pour ces pays.

 

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0