Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

P1010553"La reprise, je la sens, elle n'est plus très loin" dixit François Hollande, chacun en jugera. En attendant, la réalité économique, sociale et financière interpelleront certainement ceux qui réfléchissent encore.

 

Dernier cas en date, et, ceci à le mérite d'être noté, c'est l'extraordinaire décollecte dans la gestion d'actifs des banques Françaises. A ce niveau là, on peut parler d'hémorragie dans les filiales bancaires spécialisées dans la gestion d'actfis.

 

Rien que sur le deuxième trimestre 2013, ce sont 27 milliards d'euros qui sont sortis de la gestion des banques, et, c'est la BNP qui est la plus touchée avec 19 milliards d'euros de retraits!

 

La branche de gestion d'actifs de la BNP souffre depuis 5 trimestre avec une perte totale de 52 milliards d'euros! Ce qui est collossal.

 

En revanche, la Société Générale ne perd que 6.5 milliards d'euros, toujours depuis sa branche de gestion d'actifs. Enfin, Natixis, autre grand acteur bancaire Français, a perdu 2.1 milliards d'euros sur le second trimestre 2013.

 

Pourquoi assiston-nous à une baisse pareille? Il se trouve que les classes moyennes sont littéralement écrasées par les impôts votés par le gouvernement socialiste qui, depuis son arrivée au pouvoir en mai 2012, a augmenter la pression fiscale de 27 milliards d'euros.

 

De plus en plus de Français de la classe moyenne n'arrivent plus à vivre correctement et sacrifient leurs économies. D'autre part, l'augmentation du chômage, la précarité de plus en plus grande dans le secteur privé, ne rassurent plus les consommateurs.

 

Les banques Françaises, tout, comme les sociétés de gestion basées en France, disposent d'équipes compétentes, mais quand  on met du plomb dans l'aile, la situation s'avère difficile.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :