Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux plaintes ont été déposées aux Etats-Unis à l'encontre du London Metal Exchange (LME), Goldman Sachs, JP MORGAN et Glencore Xstrata. Les plaignants, un particulier et une société acheteuse de produits d'aluminium, accusent ouvertement de manipulations des cours de l'aluminium, les organisations citées plus haut.

 

Comment les accusés s'y prennent pour manipuler le prix de l'alumunium?

 

Il semblerait que les organismes financiers concernées gonfleraient le cours de l'aluminium en créant artificiellement des files d'attente par le contournement des règles du London Metal Exchange. Ce qui oblige à livrer un niveau minimum de métal chaque jour en déplaçant l'aluminium d'un entrepôt à l'autre.

 

Mais les accusés se défendent en avançant que les entrepôts sont organisés selon les règles et que le client est servit en temps et en heure. Le problème, c'est que dans la réalité, il semble que ce ne soit pas le cas, et, que l'attente est de plusieurs mois.

 

La prime payée par ceux qui veulent leur aluminium immédiatement se répercute sur l'ensemble du marché, augmentant le coût réel de ce métal par rapport à son prix sur le LME (1.783,75 dollars la tonne lundi à 14H00 GMT).

 

Les prix de l'aluminium auraient ainsi été gonflés de 3 milliards de dollars l'année dernière au niveau mondial, selon le brasseur américain MillerCoors.

 

Face à l'actuelle levée de boucliers, le LME a annoncé le mois dernier qu'il comptait changer ses règlements de livraisons, accusés d'avoir largement contribué aux retards et au goulot d'étranglement.

 

La bourse par laquelle transitent 80% des échanges mondiaux de métaux de base propose d'obliger les entrepôts où les délais dépassent 100 jours à livrer deux fois plus de métal qu'ils n'en reçoivent chaque jour.

 

Ce nouveau scandale financier dans le secteur des matières premières s'ajoute à celui du marché de l'or qui est littéralement attaqué sur les marchés. En effet, sur fond de polémique, certains disent que la Fed en collaboration avec Goldman Sachs et JP MORGAN, jouent sur le cours de l'or afin de le faire baisser car il y aurait un danger de voir émerger de façon perenne l'or qui supplenterait les devises qui ne valent plus rien compte-tenu de l'injection de liquidité effectuée par les différentes Banques Centrales afin de relancer l'économie et de créer "artificiellement" de nouvelles liquidités.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :