Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo pole emploiAu moins, il y a au moins une chose certaine en France, c'est que certaines choses ne changent pas comme cette nouvelle embellie du chômage au mois d'avril. Depuis deux ans, le chômage ne cesse d'augmenter. Ce n'est plus un chômage conjoncturel auquel nous assistons mais à un chômage structurel, ce qui est très grave.

 

En effet, les gouvernements successifs ont su faire de beaux discours mais il n'y avait rien derrière car de gauche comme de droite, ils sont restés dans un esprit pris en tenaille entre libéralisme économique et socialisme dirigiste. Dans cette schizophrénie intellectuelle, cela conduit à une perte totale du sujet qui un jour termine mal. Et c'est ce qui se passe, hélas.

 

Bruxelles presse la France de réformer le droit du travail, de libéraliser la création d'entreprise en supprimant au maximum les entraves administratives et les taxes à payer avant même que vous ayez le temps de faire rentrer le moindre euro dans votre entreprise.

 

Aujourd'hui, la France produit 1326 chômeurs de plus par jour. Le mois d'avril compte 3 264 000 personnes qui n'ont exercé aucune activité, soit un bon de 12.5% entre 2012 et 2013. Les experts de l'OCDE prévoit une augmentation du chômage en France jusqu'au moins fin 2013 pour atteindre 11.4% de la population active.

 

Ce que les experts ne disent pas, c'est que la confiance des investisseurs est en berne, les impôts augmentent, les taxes pleuvent, le coût du travail est élevé. Aujourd'hui, la France pointe au 28ème rang de la compétitivité mondiale sur un classement de 60 pays d'économie développés et émergents.

 

La faiblesse de la France réside dans le fait que 44% des Français sont actifs contre 57% en moyenne dans les autres pays de l'OCDE. D'autre part, la France est handicapée par le fait qu'elle redistribue trop d'allocations sociales, souvent, sans contrôle et dont 36 millions d'habitants sont, à plus ou moins grande échelle, bénéficiaire.

 

Oui, le chômage en France est un chômage structurel car il faut réformer le système social souvent inadapté, réformer le marché du travail, réduire les charges sociales sur les entreprises, amoindrir les taxes et impôts et enfin réduire les dépenses de l'Etat. Pour en arriver là, il faudra un courage politique et avoir un esprit ouvert vers de nouvelles perspectives économiques et sociales. Si rien ne change, le système s'effondrera progressivement comme nous sommes en train de le voir.

 

 

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :