Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FranceLes pespectives de croissance et de l'emploi seront bien sombres pour 2013 selon l'Institut National de la Statistique. Cette grande institution prévoit une croissance de 0.1% pour 2013 pendant que le gouvernement pense et vote un budget prévu pour une croissance de +0.8%.

D'autre part les investissements des entreprises qui sont au point mort en 2012, seront carrément dans le rouge en 2013.

 

Au sujet des investissements des entreprises, les raisons sont multiples :

1. Baisse de compétitivité car les produits sont chers en raison d'un euro trop fort, d'une main d'oeuvre dont le coût du travail est cher, plus cher qu'en Allemagne, un comble. Conclusion, les carnets de commande se vide avec le sous-jacent de la crise économique en plus.

2. La fiscalité sur les entreprises a augmenté.

3. La taxe financière sur les transactions financières pénalisent fortement les sociétés françaises dont la capitalisation boursière est supérieure ou égale à 1 milliard d'euros.

 

La question des investissements nous amène sur la question de l'emploi, et là encore, l'Institut prévoit une augmentation du chomage qui selon toute vraisemblance s'établira dans les 11% (France Métropolitaine, DOM et TOM compris).

 

L'objectif de ramener le déficit public à 3% à fin 2013 s'éloigne et la France doit emprunter dès le 1er janvier, 169 milliards d'euros pour payer les retraites, ses fonctionnaires et le fonctionnement global du pays.

 

Si aucune réforme n'est prise pour libérer le marché du travail en assouplissant les conditions d'embauches et  si rien n'est fait pour promouvoir la vraie création d'entreprise,et si enfin aucune réforme pour réduire les charges ne sont entreprises, il est de façon logique et imparable que la situation va se dégrader fortement et qu'elle touchera en premier les classes populaires.

Tag(s) : #France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :