Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BCESelon une étude réalisée par le cabinet de conseil Pwc (PriceWaterHouse Coopers) sur les souhaits des patrons face à l'embauche de salariés, il en ressort que l'Europe de l'Ouest risque de connaître une réduction d'effectifs.

 

En effet, 40% des patrons intérrogés, souhaitent vouloir réduire leurs effectifs. Signe des temps, l'Europe de l'Ouest, et, en particulier la zone Euro sont particulèrement touchées par plusieurs crises. Ces crises sont économique, financière, sociale et morale.

 

Et n'en déplaise au Président de tous les Français qui déclarait, samedi dernier, à Tokyo :" la crise dans la zone Euro est terminée! "

On est rassuré par cet argument choc, cependant, la réalité est bien là, la production industrielle de la France chute. La France est en récession depuis 2 trimestre consécutif. Mais il y a aussi les autres pays de la zone Euro qui sont en récession!

 

En voici la liste avec le pourcentage de variation du PIB par rapport au T1 2012, données Eurostat :

France - 0,4%

Allemagne - 0,3%

Hongrie - 0,3%
 Belgique - 0,5%
Pays-Bas - 1,3%
République Tchèque - 1,9%
Finlande - 2%
Espagne - 2%
Italie - 2,3%
Portugal - 3,9%
Chypre - 4,1%
Grèce - 5,3%

 

Si à cela nous ajoutons le chômage en Europe qui n'arrête pas de grimper pour s'établir à 12.2% de la population active, selon les données publiées par l'office européen des statistisques (Eurostat). Ce sont 19,37 millions de personnes qui sont sans emplois dans la zone euro.


La situation est particulièrement critique en Grèce et en Espagne, deux pays lourdement frappés par la crise, où le chômage touche plus d'un actif sur quatre et plus d'un jeune sur deux. Le taux de chômage s'est établi à 27% en Grèce, où les dernières données disponibles datent de février. En Espagne, il a grimpé à 26,8% en avril et au Portugal, troisième pays le plus violemment touché par le chômage, à 17,8%.

 

L'Europe ne séduit plus, ce n'est visiblement plus l'endroit où l'économie d'avenir se fait. Aujourd'hui, ce sont 45% des patrons qui sont en dehors de l'Europe qui veulent embaucher. Les dynamismes économique et financier viennent plus des pays émergents et dans une moindre mesure, des Etats-Unis.

 

 

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0