Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

suisseLe changement, c'est maintenant! Et la réforme fiscale touche tout le monde. Dernier exemple en date, la réforme du système fiscal pour les frontaliers Franco-Suisse qui jusqu'à présent furent épargner par la frénésie fiscale Française; 

 

La situation va devenir difficile tant pour les Français et les Suisses qui travaillent en Suisse et vivent en France. Le pouvoir d'achat Suisse amène une manne financière dans la région Haute-Savoie.

 

En effet, en 2012, 2600 Genevois partaient habiter à la frontière Française pour trouver un logement moins cher tout en gardant le salaire Suisse.

Et bien, il n'en sera plus de même à partir de 2014 et cela risque de stopper le développement économique de la région côté France.

 

Pourquoi? Tout simplement parce qu'à partir de mai 2014, le cadre de la couverture maladie pour les frontaliers Suisses et Français va changer à leur dépend. Le gouvernement Français espère récolter 500 millions d'euros  en 2014.

 

Actuellement, les frontaliers bénéficient d’un droit d’option leur permettant de choisir entre la Sécurité Sociale Française, la LAMal ou une couverture privée. L’assurance privée étant la moins chère des possibilités, 84% des frontaliers l’avaient choisie, contre 10% la Sécu et 6% la LAMal. Les assurés à la LAMal pourront y rester, mais les frontaliers en assurance privée vont automatiquement basculer à la Sécurité Sociale Française. Avec pour conséquence des primes élevées (plus de 8% du salaire — des rumeurs font état d’un taux à 13,5% à l’avenir — le tout sans aucune complémentaire) et l’impossibilité de se soigner en Suisse, sauf urgence.

 

Ensuite, c'est la fiscalité sur les successions ou la France  a proposé un projet de loi qui taxerait dès 2014 non seulement les Français qui habitent en Suisse, mais aussi les Suisses installés en France.

 

L'impôt sur les successions sera de 45% en France, voire même de 60% s’il n’existe aucun lien de parenté direct.

 

Ce nouveau système fiscal va pousser à moyen long terme à ne plus inciter les Suisses à investir en France par le biais de l'achat de leur résidence plus tout ce que cela découle autour de l'achat d'un bien immobilier.

Tag(s) : #Suisse

Partager cet article

Repost 0